The Geek's Corner

Fans de cinéma, de jeux vidéos?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 [Téléfilm] Dragon Quest : Le Réveil du dragon

Aller en bas 
AuteurMessage
Bougl

Bougl

Messages : 73
Date d'inscription : 05/08/2009

[Téléfilm] Dragon Quest : Le Réveil du dragon Empty
MessageSujet: [Téléfilm] Dragon Quest : Le Réveil du dragon   [Téléfilm] Dragon Quest : Le Réveil du dragon EmptyMar 12 Jan - 19:55

L'autre soir un copain passe à la maison reprendre un DVD. "Ah tiens," lâche t'il, "il y a un film d'Héroïc Fantasy sur [NON] ce soir, vers 23h00 ? ça a l'air bien, il y a un dragon noir". Je réussis à le foutre dehors avant qu'il ne m'explique par le menu ses difficultés à occire un dragon noir à Baldur's Gate.
Et me vautre sans remord devant la télé, au lieu par exemple, de finir de poser les décals' sur mon Gundam.
Misérable pêcheur, ne sais tu pas que la paresse est un péché mortel ?
Et je fus amèrement puni...

L'histoire (disons les grandes lignes, il faut un optimisme à fendre le mur de l'Atlantique pour appeler ça un scénario) : Un odieux personnage décide de réveiller un dragon noir, uniquement dans le but de nuire. Là dessus un Patriarche décide que bon sang, c'est l'heure d'envoyer l'Elu pour remettre de l'ordre dans tout ça. Si vous voulez arrêter là je comprends très bien. Si vous continuez à lire, ne vous en prenez qu'à vous même.

L'échec filmique commence par l'envol gracieux du dragon noir. Déjà j'ai les yeux qui piquent. Il y a des dragons moins bien foutus, mais alors on verse dans la parodie. Trois traits grossiers à la palette graphique, un peu de "flamings" sur tout ça, et voilà un dragon. Bon, ok, ils étaient juste pour les effets spéciaux. En même temps, un film uniquement composé d'effets spéciaux ça vaut pas tripette, gardons espoir. Plan suivant, on voit le héros de l'histoire, prénommé "Arkadi" (tiens ? Comme dans une BD de Caza) en train de mater une jeune fille à la longue vue en fumant une pipe de paillettes (si). Bon, je sens déjà que c'est plus pour moi : un adolescent en train de méfu de la beuh en jouant les voyeurs, on est dans "American Pie" au pays des barbares. Mais le Patriarche arrive, et nous remet ce jeune con dans le droit chemin : "ça te ramollit le cerveau". La pipe ou la main droite ?
Au lieu de lui foutre la tronche dans un baquet d'eau froide, "mais t'as le vice dans la peau toi, t'as honte de rien", il lui file un médaillon grotesque qui prouve que l'accessoiriste a eu des mots avec la production. C'est moche, ça ressemble à rien, ça rappelle le bon goût comme un girophare évoque la discretion. Et ça sert à quoi ? Ta gueule on verra plus tard.
Arrive là dessus le faux dragon mais le vrai ratage visuel. Qui tout de go va cramer le village voisin. Ni une ni deux, le Patriarche n'écoutant que son courage, décide d'aller leur préter main forte. Non sans prévenir l'autre turluto, qu'au cas où il ne revienne pas, doit aller chercher un certain "Maxime" qui le formera à la vraie vie. Ce qui est intéressant c'est que l'autre tourne de suite les talons. On avait pas dit "SI je ne reviens pas" ? Oué mais t'as tellement la tête du poissard qu'on va abréger, on gagne du temps. De fait il a pas fait trois mètres que le dragon-en-carton-virtuel vient lui chercher des crosses. Ah bin flûte, il a déjà fini le village ? Le Patriarche, qui en fait a calculé le coup s'interpose... C'est un peu tiré par les cheveux mais au point où on en est... ça justifie en tout cas que c'était pas la peine de l'attendre, il se prend un sort boule de feu/plasma/image de synthèse ratée, et tout est dit. Il a juste le temps de lui souffler d'aller voir Maxime et discrétos, on a pas que des amis. Couic.

Je commence à ressentir des nausées et des picottements derrière les yeux. Mais pourquoi je m'acharne devant cette bouse ? Un reste d'éducation judéo-chrétienne certainement. Mon inconscient doit être persuadé qu'après un certain quota de caca, j'ai droit au nectar.
Arkadi se retrouve devant le roi local (qui ressemble un peu à tout le monde, les costumes c'est bonbon et on est en crise). Qu'est ce tu fous là ? Je vais voir Maxime, d'ailleurs j'ai un médaillon ultra laid. Heureusement qu'on lui a dit d'être discret, limite il se serait laissé aller à des confidences avec les premiers venus.
Et Arkadi repart. A ce moment précis je constate que je suis en train de me mordre la main. Pour ne pas hurler et faire peur aux voisins. Si ça se trouve ils regardent la même chose ? On pourrait créer un groupe de parole, tenter une psychothérapie de groupe...
Là dessus (y a des jours vraiment), notre héros se fait agresser par des "mercenaires Tolfar" qui veulent le dépouiller. Bon, ça fait un peu minable tellement Arkadi ressemble à rien. En plus les agresseurs sont joués par des afro-américains, pas de bol, on a un cliché tout chaud, je vous le sers quand même ?
Une jeune fille qui pourrait en remontrer à Xéna côté bon goût vestimentaire vient l'aider, et casse la tête aux deux afros. On remarquera que l'autre a pas bougé d'un cil. Nan mais vas y toi, toi tu sais faire je vais te géner. Passons. La fille l'engueule (on la comprend, même si, elle ne sait pas s'habiller. Moi si je dois aller me farcir du barbare et du mercenaire je m'habille pas moulant très court très cuir. Je suis au moins en full chain). L'autre explique que non en fait je viens pas juste me faire casser la gueule dans la forêt j'ai rencart avec Maxime. La fille lui dit casse toi et part en courant. Que fait le benêt ? Il la suit, ça parait logique. Là dessus il se prend une torgnolle (bien). En se réveillant, il réalise que son adversaire est le Maxime en question que la fille qui est de nouveau là connait très bien ! Mais alors pourquoi ils lui ont tapé sur la gueule ? Pourquoi la fille s'est barrée ? Je

La télévision n'a pas résisté au choc de la télécommande.
Je vous fais grâce du jeu approximatif des acteurs. Le méchant réussit à jouer mal sans rien dire, juste en croisant les bras, c'est assez troublant. Tout sonne faux, plastoque, carton. Le ratage est partout, jusque dans les moindres détails. On sent l'artisan du mauvais, le tatillon de l'approximatif. Pourquoi Mark Atkins a t'il commis ça ? Il nous en veut ? Il s'est fait casser la gueule à la récré et on lui a piqué ses cartes de "Magic" ? ça expliquerait son mépris de la Fantasy...

En résumé j'ai pas beaucoup aimé.
Merci de votre attention
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bougl.over-blog.com
Blue Demon
Admin
Blue Demon

Messages : 116
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 41

[Téléfilm] Dragon Quest : Le Réveil du dragon Empty
MessageSujet: Re: [Téléfilm] Dragon Quest : Le Réveil du dragon   [Téléfilm] Dragon Quest : Le Réveil du dragon EmptyMar 12 Jan - 20:11

comme ca a l'air con ton truc ( oui truc c'est mm plus un telefilm)... ca fleure bon la daubasse heroic fantasy de Merde6

_________________
[Téléfilm] Dragon Quest : Le Réveil du dragon Grease+Kat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Téléfilm] Dragon Quest : Le Réveil du dragon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joueurs de Dragon quest 9 IX sur le havre 76600
» Hagiographie de Georges de Lydda
» DBZ Raging Blast 2 + OAV Dragon Ball Kai Dr Egui
» Mangas à vendre/échanger - GTO, Dragon Ball, Death Note, Naruto, Monster, Gunnm, etc...
» DRAGON'S CUP 2010 [100 joueurs attendus]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Geek's Corner :: Cinéma et DVD :: Les Croutes Filmiques-
Sauter vers: